"Unthinking respect for authority is the greatest enemy of truth."

Welcome to Infoshop News
Tuesday, July 22 2014 @ 10:42 PM CDT

Bill Brown breaks off relations with Gianfranco Sanguinetti

Announcements“As a statement it’s great, as a giant FUCK YOU it shows integrity – a sick, twisted, dunced-out, malevolent, perverted, psychopathic integrity, but integrity nevertheless, to say this is what I think of you and this is how I feel right now and if you don’t like it too bad.” Lester Bangs, writing about Lou Reed’s "Metal Machine Music."


20 December 2013,
Dear Gianfranco Sanguinetti,

I am breaking off relations with you.

(1) You are a liar.

(a) You lied repeatedly when you claimed that your English is “poor” and that you don’t understand. You yourself have repeatedly proved that your English is good enough to read and understand – when it suits you. Or, rather, you pretend not to understand English – when it suits you. Either way, you were being dishonest.

(b) You lied by omission when you failed to tell me that you were in negotiations with Beinecke to sell off your papers. You lied when you failed to tell me that the negotiations were over, and that the deal had been arranged. The sale to Beinecke was very relevant to our project. When did you plan to tell me? Never?

(c) You were being disingenuous when you recently claimed that I should have known you were selling your papers off because you were in the midst of cataloguing them. Cataloguing your papers and selling them off are two different activities. You can catalogue your papers without selling them off.

(d) You lied when you claimed that you didn’t have time to answer my questions because you had to tend to your vineyards. They weren’t questions about trivial issues: they were questions about my translations. It takes just a few minutes, maybe an hour at most, to review a text. Especially texts as short as the ones I have translated for you. It is easy to find the time when the project is important enough. When you say “I’m just too busy,” you are actually saying the project isn’t important enough for you to make the time. If the project isn’t that important to you, just tell the truth; don’t lie about how much time you have at your disposal. Lying means treating someone like me with disrespect that they do not deserve.

(e) You lied when claimed that you lacked the mental and physical energy to attend to our project, but you somehow had the energy to tend to your vineyards.

(f) You lied when you said you didn’t have the time to work on our project, but had enough time to think about and ask me stupid questions about Hartford van Dyke (see below).

(2) You are a sell out.

(a) No wonder you have refused to tell me about Beinecke. Selling off your rat-eaten papers is certainly not something that a true revolutionary would do, especially if he is already rich enough to own vineyards and collections of art. You wanted to avoid bad publicity for as long as possible. By insulting me (see below), you have guaranteed yourself bad publicity, you fool.

(b) You said you had a choice between letting the rats continue to eat away at your papers and putting them on the “infected” market. That was an obviously false choice. Papers can be protected from rats; papers can be donated to institutions like the Institute for Social Research, which has a sizable situ collection. Papers need not be sold off for – how much? How much did Beinecke give you? $1 million? More? They wanted to give Alice Becker-Whore $2.4 million, right?

(3) You are a fool.

(a) Hartford Van Dyke is an idiot. You think he is bright and interesting. Even when at least two people tell you he is not interesting, you continue to believe that he is.

(b) You are happy that someone like Webster Tarpley cites your work, when Tarpley believes that the SI was funded by the CIA.

(4) You have taken advantage of my good will and you have treated me like I am one of your house servants.

(a) You have arrogantly dismissed my requests for basic information – information that directly concerns my translations – by saying that you have no time to answer questions by “bloggers.”

(b) When I asked you for an important clarification, you acted as if I were making an unwanted telephone that requires you to respond even though you don’t know who is calling.

(c) You have approved the publication of certain texts and then later have claimed that you haven’t approved the publication of those same texts.

(d) You have blamed me for the presence of errors in texts that you have already approved.

(5) You have lowered yourself to hurling pathetic insults at me and by acting in a condescending fashion towards me.

(a) Though I have done all this work for free (free translating, free web-hosting), and have never asked for anything in exchange, you insult me by questioning my abilities as a professional proofreader, when the two activities (translating and proofreading) have nothing to do with one another. Besides, only a capitalist identifies a person with what he does to earn money. I am a human being who happens to proofread to make money. I am not a professional proofreader who happens to be a human being.

(b) Though I have defended you against people who have calumnied you, people who have claimed that you “advocate terrorism,” you quickly forget such defenses and throw my own words back against me in an attempt to insult me or put me in my place, as if I am merely your servant.

(c) You didn’t like it when I used you to mock Ken Knabb? I can understand that. But you were not being honest or dignified when you didn’t object at the time, and held your objection back until you could fling it at me. That was petty, vindictive and cowardly behavior.

(6) Your writings are good but not nearly as good as you seem to think they are.

(a) Some of them are great. “Censor” is great. “On Terrorism” is not: it is repetitive, badly written and full of theoretical problems. Not just a misspelled word or a mistaken footnote: theoretical problems that denigrate armed struggle in general. Which do you think hurts the revolutionary proletariat more: a misspelled word in a footnote in a minor text or a denigration of armed struggle as such? Your text on “The Pussy” is terrible, and I had the guts to say so plainly, without any fear. Your text about Tichy is very good. Your text about the fall of the Berlin Wall is not. You predicted nothing.

(b) Despite this mixed record, you act – you expect to be treated – like you are a genius. You are not.

GOOD LUCK FINDING SOMEONE TO TAKE MY PLACE.

I NEED NOT THROW YOUR PRAISES OF ME BACK AT YOU.
YOU KNOW WHAT YOU SAID, AND THAT IS ENOUGH FOR ME.

WHY DON’T YOU TRY KEN KNABB? OR MICHEL PRIGENT?
HOW ABOUT DONALD NICHOLSON-SMITH? OR MALCOLM IMRIE?

Most sincerely,
Bill Brown

––––––

20 Décembre 2013,
Cher Gianfranco Sanguinetti ,

Je romps les relations avec vous.

(1) Vous êtes un menteur.

(a) Vous avez menti à plusieurs reprises lorsque vous avez demandé que votre anglais est «pauvre» et que vous ne comprenez pas. Vous avez vous-même prouvé à maintes reprises que votre anglais est assez bon à lire et à comprendre - quand cela vous convient. Ou plutôt vous prétendez ne pas comprendre l’anglais - quand cela vous convient. De toute façon, vous avez été malhonnête.

(b) Vous avez menti par omission quand vous avez omis de me dire que vous étiez dans les négociations avec Beinecke pour vendre vos articles. Vous avez menti lorsque vous avez omis de me dire que les négociations étaient terminées, et que l’affaire avait été arrangé. La vente à Beinecke est très pertinent pour notre projet. Quand avez-vous l’intention de me le dire? Jamais?

(c) vous avez été malhonnête quand vous avez récemment affirmé que j’aurais su que vous vendiez vos papiers off parce que vous étiez au milieu de les cataloguer. Catalogage vos papiers et les vendre sont deux activités différentes. Vous pouvez cataloguer vos documents sans les vendre.

(d) Vous avez menti lorsque vous avez dit que vous n’avez pas le temps de répondre à mes questions parce que vous aviez pour s’occuper de vos vignes. Ils n’étaient pas des questions sur des questions triviales: ils étaient des questions au sujet de mes traductions. Il ne prend que quelques minutes, peut-être une heure au plus, pour examiner un texte. Textes en particulier aussi court que ceux que j’ai traduits pour vous. Il est facile de trouver le moment où le projet est suffisamment important. Quand vous dites “Je suis trop occupé,” vous êtes en train de dire le projet n’est pas assez important pour vous de prendre le temps. Si le projet n’est pas important pour vous, dites la vérité, ne pas mentir à propos de combien de temps vous avez à votre disposition. Mentir, traiter quelqu’un comme moi avec mépris qu’ils ne méritent pas.

(e) Vous menti quand prétendez que vous avez manqué l’énergie mentale et physique pour participer à notre projet, mais vous avez l’énergie pour s’occuper de vos vignes.

(f) Vous menti lorsque vous avez dit que vous n’avez pas eu le temps de travailler sur notre projet, mais il y avait suffisamment de temps pour réfléchir et me poser des questions stupides sur Hartford van Dyke (voir ci-dessous).

(2) Vous êtes un dupe.

(a) Pas de surprise que vous avez refusé de me parler de Beinecke. La vente de vos documents de rats mangé n’est certainement pas quelque chose qu’un vrai révolutionnaire ferait, surtout si il est déjà assez riche pour posséder des vignes et des collections d’art. Vous vouliez éviter une mauvaise publicité pour aussi longtemps que possible. Par m’insulter (voir ci-dessous) vous avez vous-même garanti mauvaise publicité, imbécile .

(b) Vous avez dit que vous aviez le choix entre laisser les rats continuent à ronger vos documents et de les mettre sur le marché “infecté.” C’était une faux choix. Les communications peuvent être protégés contre les rats; documents peuvent être donnés à des institutions comme l’Institut pour la recherche sociale , qui possède une collection situationniste importante. Documents ne doivent pas être vendus pour - combien? Combien Beinecke vous donner? $1,000,000? Plus? Ils voulaient donner Alice Becker-Whore $2,4 millions, non?

(3) Vous êtes un imbécile.

(a) Hartford Van Dyke est un idiot. Vous pensez qu’il est lumineux et intéressant. Même si au moins deux personnes vous diront qu’il n’est pas intéressant, vous continuez à croire qu’il est intéressant.

(b) Vous êtes heureux que quelqu’un comme Webster Tarpley cite votre travail, quand Tarpley croit que l’IS a été financée par la CIA.

(4) Vous avez abusé de ma bonne volonté et vous m’avez traité comme je suis l’un de vos employés de maison..

(a) Vous avez arrogance rejeté mes demandes de renseignements de base - l’information qui concerne directement mes traductions - en disant que vous n’avez pas le temps de répondre aux questions par « blogueurs ».

(b) Quand je vous ai demandé des informations, vous avez agi comme si j’étais l’un de vos employés de maison en assimilant ma demande pour un appel téléphonique qui vous oblige à répondre même si vous ne savez pas qui appelle.

(c) Vous avez approuvé la publication de certains textes et puis plus tard avez affirmé que vous n’avez pas approuvé la publication de ces mêmes textes.

(d) Vous m’avez blâmé pour la présence d’erreurs dans les textes que vous avez déjà approuvé.

(5) Vous avez vous-même réduit à lancer des insultes pathétiques à moi et en agissant de façon condescendante envers moi.

(a) Bien que j’ai fait tout ce travail pour le libre (traduction libre, libre hébergement de Web), et je n’ai jamais rien demandé en échange, vous m’insultez en interrogeant mes capacités en tant que correcteur professionnel, lorsque les deux activités (traduction et correction) n’ont rien à voir avec l’autre. En outre, seul un capitaliste identifie une personne de ce qu’il fait pour gagner de l’argent. Je suis un être humain qui arrive à relire pour faire de l’argent. Je ne suis pas un correcteur professionnel qui se trouve être un être humain.

(b) Bien que je vous ai défendu contre les gens qui vous ont calomnié, les gens qui ont prétendu que vous “défendez le terrorisme”, vous oubliez rapidement ces défenses et jette mes propres mots contre moi dans une tentative de m’insulter ou me mettre dans mon placer, comme si je ne suis que votre serviteur.

(c) Vous ne l’aimez pas quand je vous l’habitude de se moquer de Ken Knabb? Je peux le comprendre. Mais vous étiez pas honnête ou digne quand vous n’avez pas d’objection à l’époque, et tenu votre objection jusqu’à ce que vous pouvez lui jeter à moi. C’était le comportement vindicatif, lâche et mesquin.

(5) Vos écrits sont bons, mais pas aussi bon que vous semblez penser qu’ils sont.

(a) Certains d’entre eux sont grands. “Censor” est grande. “ “Sur le terrorisme” n’est pas: il est répétitif, mal écrit et plein de problèmes théoriques. Pas seulement un mot mal orthographié ou une note erronée: problèmes théoriques qui dénigrent la lutte armée en général. Que penses-tu fait mal le prolétariat révolutionnaire plus: un mot mal orthographié dans une note dans un texte mineur ou un dénigrement de la lutte armée en tant que telle? Votre texte sur «La Chatte» est terrible, et j’ai eu le courage de dire aussi clairement, sans aucune crainte. Votre texte sur Tichy est très bonne. Votre texte sur la chute du mur de Berlin n’est pas. Vous prédit rien.

(b) Malgré ce bilan mitigé, vous agissez - vous vous attendez à être traité - comme vous êtes un génie. Vous n’êtes pas.

Bonne chance pour trouver quelqu’un pour prendre ma place.

JE N’AI PAS BESOIN DE JETER VOS LOUANGES DE MOI A VOUS.
VOUS SAVEZ CE QUE VOUS AVEZ DIT, ET C’EST ASSEZ POUR MOI.

POURQUOI PAS KEN KNABB? OU MICHEL PRIGENT?
DONALD NICHOLSON-SMITH? OU MALCOLM IMRIE?

Très sincèrement,
Bill Brown
Share
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Ask
  • Kirtsy
  • LinkedIn
  • Digg
  • Twitter
  • SlashDot
  • Reddit
  • MySpace
  • Fark
  • Del.icio.us
  • Blogmarks
  • Yahoo Buzz
Bill Brown breaks off relations with Gianfranco Sanguinetti | 0 comments | Create New Account
The following comments are owned by whomever posted them. This site is not responsible for what they say.